La pression intraoculaire
et le glaucome

Réduire et stabiliser la pression intraoculaire

Environ 100 millions de personnes dans le monde sont atteintes du glaucome, une maladie oculaire dégénérative du nerf optique associée à une pression intraoculaire supérieure à la norme. Cette augmentation de la pression intraoculaire n’est pas ressentie de manière consciente par le patient. De ce fait, lorsqu’une personne souffrant du glaucome constate une détérioration de la vision, le nerf optique est déjà irrémédiablement endommagé. Par conséquent, l’un des objectifs prioritaires dans le traitement du glaucome est de mesurer régulièrement la PIO dans le but de la diminuer et de pourvoir la stabiliser à temps.                                     

L'autosurveillance par le patient préserve la vision

Seule une pression intraoculaire stable au cours du temps peut freiner la progression du glaucome. Si la pression intraoculaire est surveillée de manière plus continue, des décisions médicales peut être prises en conséquence et sans tarder. Une solution sûre est donc l'automesure et la surveillance par le patient lui-même.

La pression intraoculaire

La pression intraoculaire a un effet significatif sur le flux sanguin vers le disque optique. Selon l'âge, la pression interne de l'œil fluctue. Alors qu'elle se situe normalement entre 10 mmHg et 20 mmHg (millimètre de mercure, unité de pression utilisée dans le diagnostic médical), les pressions supérieures à 20 mmHg sont généralement trop élevées.

Qu'est-ce qui endommage le disque optique ?

L'augmentation de la pression intraoculaire empêche le flux sanguin vers le disque optique. Ses fibres nerveuses extrêmement fines sont comprimées et meurent. Ceci se traduit, pour le patient, par une détérioration graduelle de la vision. Le champ de vision se réduit progressivement. Les pertes visuelles ne deviennent souvent perceptibles que dans les glaucomes avancés. Les cellules nerveuses du disque optique déjà endommagées ne peuvent plus être régénérées. Si la pression intraoculaire est surveillée en permanence, d'autres dommages peuvent être prévenus par traitement médical.

La pression intraoculaire est-elle ressentie ?

Généralement, le glaucome est diagnostiqué tardivement parce que les patients ne sont souvent pas conscients que leur pression intraoculaire est élevée. Les examens préventifs recommandés pour les personnes âgées et ceux ayant des antécédents familiaux ne sont pratiqués que de manière irrégulière, voire pas du tout. Entre-temps, le glaucome peut progresser de façon invisible et imperceptible. Dans le cas des patients diagnostiqués, les examens au cabinet du médecin ne montrent qu'une situation instantanée. Cependant, la pression intraoculaire peut fluctuer au cours de la journée, c'est pourquoi les valeurs de pression élevées ne sont souvent détectées que par hasard. Comme les lésions nerveuses sont irréversibles, il est souhaitable que le patient surveille et mesure lui-même la pression intraoculaire de façon beaucoup plus régulière.
Comment fonctionne eyemate®
A l’aide d’un minuscule implant, les patients peuvent contrôler eux-mêmes leur pression intraoculaire.
L’eyemate® est certifié CE pour une utilisation chez les patients atteints de glaucome à angle ouvert pendant une chirurgie de la cataracte.